La canne à sucre à l’Île Maurice : Une culture tricentenaire

  • Español
  • Português
  • Deutsch
  • Français
  • English
La canne à sucre à l’Île Maurice - coucher de soleil

Ne dit-on pas que la couleur verte sur le drapeau mauricien représente la culture de la canne à sucre à l’Île Maurice ? Depuis l’arrivée des Hollandais en 1598, et ce, jusqu’en 1710, la canne à sucre est la plante la plus cultivée sur l’île. Pourquoi une si grande importance ? Pendant longtemps, l’Île Maurice comptait beaucoup sur l’exportation de son sucre vers l’Europe pour alimenter son économie. En effet, si les Hollandais ont introduit la canne à sucre dans l’île, c’est principalement pour produire du sucre et aussi du rhum. Certes, les plaines et plateaux restent dominés (90 % des surfaces cultivées) par les champs de canne qui, depuis plus de trois siècles, ont marqué l’histoire humaine et économique de l’Île Maurice. 

La canne à sucre à l’Île Maurice 

L’histoire de la canne à sucre a connu des évolutions de siècles en siècle. Tout commence par l’introduction de la canne à sucre de Java par les Hollandais au XVIIe siècle. Durant l’occupation française au XVIIIe siècle, la culture de la canne à sucre, de même que l’économie de l’île, était maintenue par environ 60 000 esclaves. Suite à l’abolition de l’esclavage, ce sont les travailleurs engagés, venus d’Inde, qui entretenaient la monoculture sucrière. Ce système fut instauré par les Britanniques dans les années 1830. 

La-pousse-de-la-canne-a-sucre-a-lIle-Maurice
Photo par Jonathan Wozz

Aujourd’hui, le pays produit, en moyenne, 300 000 tonnes de sucre par an. La canne à sucre est présente sur toute l’île, du Nord au Sud, d’Est en Ouest. Et même dans certaines régions du centre comme à Saint Pierre ou à Moka. L'île a connu une histoire incroyable avec ses nombreuses usines de canne à sucre à travers le pays. Mais aujourd'hui, le nombre d'usines de sucre a diminué. L'industrie sucrière ne consiste plus seulement à cultiver la canne à sucre pour produire du sucre. Elle intègre maintenant une autre industrie qui consiste en la production d'énergie pour les besoins en électricité.

En effet, l’Île Maurice se met dans la perspective de réduire lentement, mais sûrement, sa dépendance aux énergies fossiles et cela passe par le développement des énergies renouvelables, dont, la production d’électricité grâce à la culture de la canne. 

À la fin du mois de novembre, la récolte a battu son plein dans les champs de cannes. Une noria de poids lourds tirant d’immenses remorques viennent s’aligner près d’un immense entrepôt. Ils viennent y décharger leur cargaison de canne à sucre fraîchement coupée. Durant la période de récolte, ce sont chaque jour 8 500 tonnes qui sont ainsi acheminées vers l’usine de la société Omnicane, située dans le sud de l’Île Maurice. Là, les tiges de canne sont broyées afin d’en extraire le jus qui servira à produire le sucre. La bagasse est, de son côté, lavée de manière à en extraire le maximum de liquide sucré, puis elle est chauffée pour en réduire le taux d’humidité. Elle part alors alimenter une centrale thermique où elle brûlera à plus de 500 °C. Cette combustion permettra à des turbines de produire de l’électricité, dont une grande partie sera acheminée vers le réseau national.

L'histoire de la canne à sucre raconté par l'Aventure du Sucre

En 1998, le Beau Plan Sugar Estate cesse ses activités après 177 ans de contribution à l’industrie sucrière de l’île. L’usine est alors transformée en un musée connu aujourd’hui sous le nom de L’Aventure du Sucre. Cette ancienne propriétc a été restaurée et fait un excellent travail en transmettant l'histoire du sucre. Dans une ambiance authentique, les différentes étapes de la production de sucre sont exposées et expliquées. Depuis la culture précoce de la canne et le rôle de l'esclavage dans la culture de cette denrée vitale, jusqu'à la création du produit fini et leur exportation vers l’ouest. Une grande partie de la machinerie d'origine - tuyaux, cuves, navires - est encore exposée. On y retrouve notamment deux locomotives et une grande barge en bois qui transportaient le sucre de Maurice à Madagascar. L’ultime voyage de ce dernier remonte à l'an 2000.

La-canne-a-sucre-a-lIle-Maurice-au-coucher-du-soleil
Photo par Rishi Shirao

Visite de L’Aventure du Sucre

Il vous faut environ 2 heures pour effectuer la visite guidée du moulin, mais vous pouvez facilement y passer toute la journée. Au cours de la visite, vous aurez l'occasion de regarder des films évocateurs des premières années avant de découvrir tout ce qu'il y a à savoir sur l'industrie sucrière à l’Île Maurice.

La visite est organisée de telle sorte que vous marcherez à travers l’histoire de l’Île Maurice. Elle commence par la découverte de l’île par les premières colonies ; la traite des esclaves ; la vie dans la colonie et l'indépendance de l’Île Maurice ; suivie de son histoire récente. Le musée couvre également le processus de production du sucre et des produits dérivés. Vous allez même vous promener et voir les machines utilisées pour extraire le sucre de canne des champs jusqu'aux moulins. Les clarificateurs, les évaporateurs, les bacs à vide, les cristallisoirs, les centrifugeuses et même le laboratoire de chimie. Vous allez découvrir comment la canne se transforme en nombreux sucres que nous connaissons et consommons.

L’Aventure du Sucre comprend aussi une grande exposition d’art, représentant le temps du XVe siècle jusqu’à notre époque actuelle. Ces peintures sont une merveilleuse vitrine de l'importance du sucre dans nos vies. Ils explorent comment le sucre, jadis une denrée rare et précieuse, se limitait aux classes supérieures. Les enfants sont guidés par les deux mascottes du musée : Floryse la mangouste et Raj le martin. Elles les divertiront avec des histoires, répondront aux questions et testeront leurs connaissances avec un petit questionnaire.

Après la visite, vous pourrez déguster les différents types de sucres non raffinés. Si vous aimez la pâtisserie, vous allez adorer les riches saveurs de ces sucres et autres rhums mauriciens.

Informations additionnelles

  • Heures d’ouverture : Tous les jours de 9 heures à 17 heures
  • Temps de la visite : Environ 2 heures
  • Localisation : Beau Plan, Pamplemousses, Île Maurice

© Copyright 2022 -  infoilemaurice.com
Termes et conditions   |   Politique de cookies   |  Politique de confidentialité    Publicité  |  Contactez nous
Sitemap